SOFAS ON THE STREET

Hartford, Connecticut, surnommée  la “capitale mondiale des compagnies d’assurance“ n'est pas exempte de quartiers défavorisés. Au sud de la ville, dans les quartiers porto-ricains et italiens, je découvre un nouveau genre de mobilier urbain : le sofa. 

Insolite... Surréaliste...! Des sofas plus ou moins abîmés ornent les trottoirs, devant les maisons. Coutume ou débarras ? Décoration ou invitation ?

 

Ce mobilier est jeté à la rue comme on chasse le bon à rien. Un morceau de son intérieur abandonné sur le trottoir, pour quoi ? pour qui ? A moins qu'ils ne soient une invitation à se poser, à prendre une pause dans cette vie qui va trop vite, s'arrêter un instant pour apprendre à regarder de l'extérieur ce qui ne se voit plus de l'intérieur ? Comme un instant de repos hors de chez soi, de son refuge, pour retrouver la rue, le monde, s'échapper mais surtout pas trop loin, en restant sur son territoire…

 

Durant 3 semaines je parcourais les rues à la recherche de nouveaux sofas, et un matin, les éboueurs avaient libéré les trottoirs, rendant aux maisons leur style et leur jardin. 

Sofas on the street
deOtero015bd.jpg
deOtero014bd.jpg
deOtero013bd.jpg
deOtero012bd.jpg
deOtero010bd.jpg
deOtero011bd.jpg
deOtero009bd.jpg
deOtero008bd.jpg
deOtero002bd.jpg
deOtero007bd.jpg
deOtero005bd.jpg
deOtero004bd.jpg
deOtero003bd.jpg
deOtero001bd.jpg