SANTOS CUBANOS

Les « Santos cubanos » font partie d’une tradition religieuse néo-africaine qui apparut dans les Caraïbes, spécifiquement sur l’île de Cuba.

Catholiques, protestants, pratiquants des religions afro-cubaines, de la Santería et du culte d’Ifá (toutes deux d’influence yoruba), du palo monte (d’influence bantoue), du spiritisme syncrétique (d’influence européenne-nord-américaine et africaine) se rencontrent partout et à tout niveau de la société cubaine.

Dans le salon d'une maison de spiritualité mixte, on trouve des poupées installées sur les fauteuils ou au-dessus de la télévision. Ce sont des orishas, des incarnations des divinités de la Santería. Les soupières, également. Certains bibelots correspondent aussi à des entités spirituelles comme cet objet, nommé « pilón », qui sert de siège pour les aspirants santeros lors de leur initiation.

Les orishas sont fortement associés, presque identifiés, aux saints catholiques, le catholicisme étant la seule religion autorisée.

La mythologie même de la Santería invite les pratiquants à construire un lieu de culte très coloré, chaque orisha étant associé à une ou plusieurs couleurs. Yemayá, la déesse de la mer, est représentée par le bleu et le blanc ; Obatalá, le dieu de la sagesse qui domine les maisons, se distingue par la blancheur immaculée de ses parures... Le rouge, le vert, le noir, le marron sont également utilisés. Les autels santeros hébergent généralement l’intégralité du panthéon. Ces poupées orishas portent les couleurs du saint qu’elles incarnent.

L’espace domestique peut ainsi être saturé d’objets religieux.

santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
Santeria
Santeria
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos
santos cubanos